COLLOQUE :

Rapporté par Abdel HAZIZ

 

LES OPPOSITIONS RELIGIEUSES A LA DISSECTION MEDICALE

Le regard du médecin arabe Ibn Abī Uṣaybiʿa

sur ses prédécesseurs grecs, alexandrins et arabes.

 

Les Jeudi 28 et vendredi 29 novembre 2013 


Maison de la recherche

(Université de Paris–Sorbonne )

 28, rue Serpente

75006 - Paris

Le colloque s’inscrit dans une série de travaux prévus par l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » sur l’histoire de l’anatomie et de la dissection, sous le titre « Médecine religieuse et médecine rationnelle ». L’ouvrage d’Ibn Abī Uṣaybiʿa, /Kitāb ʿuyūn al-anbāʾ fī ṭabaqāt al-aṭibbāʾ/, /Sources d’informations sur les vies des médecins/, constitue pour nous un document d’une extrême importance à un double titre. Il nous montre d’abord quel regard les Arabes portaient sur la médecine grecque et ce qu’ils en ont retenu ; il donne la liste des traductions faites en arabe de ces textes, même quand ceux-ci ne nous sont pas connus autrement ou bien se sont perdus. Ensuite, sur la médecine arabe, il fournit près de quatre cents notices d’une valeur exceptionnelle, car l’auteur puise ses sources aussi bien dans les ouvrages conservés de ses devanciers que dans de multiples sources aujourd’hui perdues qu’il complète par ses enquêtes ou ses documents personnels.
Le colloque permettra ainsi de mettre en place des recherches croisées sur des questions touchant à la fois science et philosophie dans les domaines grec et arabe. Il faut en effet avoir à l’esprit que, sur les quinze chapitres de l’ouvrage du médecin arabe, les six premiers vont des origines de la médecine aux médecins alexandrins, en passant par Hippocrate et Galien. L’étude des notices bio-bibliographiques présente aussi un intérêt historique et philologique, en particulier pour les premiers chapitres d’un ouvrage dont une édition critique moderne reste encore à faire. Les communications proposées permettront de faire le point aussi bien sur les notices elles-mêmes que sur les exposés concernant l’anatomie qu’elles renferment.

JEUDI 28 NOVEMBRE 2013
Maison de la Recherche
Salle D035

10 heures – Accueil des participants
- 10h30-11h10 – Véronique BOUDON-MILLOT (Paris), « Introduction : pourquoi les Grecs ont-il disséqué et pourquoi ont-ils cessé de le faire ? »
- 11h10-11h50 – Robert ALESSI (Poitiers), « La dissection médicale chez Hippocrate : son utilité et son prestige, de Galien à Ibn Abī Uṣaybiʿa. »
12 heures – 14 heures : repas-buffet.

- 14h00-15h00 – Philippe CHARLIER (Paris), « Évolution des techniques de l’ouverture des corps à visée anatomique (autopsie-dissection) et conservatrice (embaumement)  : regard médico-légal. »
- 15h00-15h40 – Heinrich VON STADEN (Princeton), « The dead body in pre-Galenic religion, medicine and philosophy : dissection and its critics. »
- 15h40-16h20 – David LEITH (Exeter), « Alexandrian debates on dissection and vivisection and their afterlife. »

16 heures 20 – 16 heures 40 : pause-café.

- 16h40-17h20 – Alessia GUARDASOLE (Paris), « Autour de l’anatomie et de la pratique de la dissection à l’époque byzantine.»

20 heures : dîner au restaurant « Le Berthoud » (1, rue Valette, 75005 Paris)
VENDREDI 29 NOVEMBRE 2013
Maison de la Recherche,
Salle D035

- 9h00-9h40 – Peter E. PORMANN (Manchester), « Anatomie hippocratique dans les commentaires aux Aphorismes : de Galien jusqu’à la tradition arabe. »
- 9h40-10h20 – Gotthard STROHMAIER (Berlin), « Ibn Abī Uṣaybiʿa, une autre condition préalable pour l’historiographie médicale. »

10 heures 20 – 10 heures 40 : pause-café.

- 10h40-11h20 – Jacqueline VONS (Tours), « André Vésale et l’héritage arabe dans le savoir du corps.»
- 11h20-12h00 – Table ronde animée par R. Alessi autour du témoignage de al-Farabi et informations sur les projets en cours.

12 heures : repas-buffet.

Informations et contact : ralessi@univ-poitiers.fr 

Programme et affiches : http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article1367

Opposition